Murray Rankin, c.r.

Élu député de Victoria pour la première fois en 2012, Murray Rankin était, jusqu’à tout récemment, porte-parole du Nouveau Parti démocratique en matière de justice et relativement au procureur général, ainsi que vice-président du Comité permanent de la justice et des droits de la personne. Auparavant, il a également été porte-parole chargé de différents dossiers, dont le revenu national, les pensions et la santé.

En 2015, M. Rankin a aidé à rallier l’appui de tous les partis en faveur d’un vote unanime pour indemniser les victimes de la thalidomide. En décembre 2016, il a été élu vice-président du Comité mixte spécial sur l’aide médicale à mourir, qui conseille le gouvernement sur la façon de donner suite à la décision rendue par la Cour suprême sur cet enjeu.

Avant de siéger au Parlement, M. Rankin a été professeur de droit à la University of Victoria, où il enseigne dans les domaines du droit administratif et du droit de l’environnement. Il a participé à la mise en place d’organismes juridiques tels que West Coast Environmental Law, le Land Conservancy of British Columbia, le BC Public Interest Advocacy Centre et le Environmental Law Centre. Travaillant auprès du gouvernement provincial, il a contribué à négocier des traités avec des Premières Nations et à façonner les lois de la Colombie-Britannique sur la protection des renseignements personnels et l’accès à l’information.

En 1990, il a cofondé le cabinet d’avocats Arvay Finlay, au sein duquel il a principalement travaillé sur des dossiers de droit public. En 2006, il s’est joint à l’équipe d’un cabinet d’envergure nationale.

Murray Rankin a obtenu un baccalauréat en droit (LL.B.) de l'Université de Toronto suivi d’une maîtrise en droit de l'Université Harvard (LL.M.), où il a fait une thèse de maîtrise sur l’accès à l’information et la sécurité nationale. Il a par la suite rempli les fonctions de conseiller juridique auprès du Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité et d’avocat spécial en application de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, participant à des audiences dans des cas liés à des enjeux en matière de sécurité nationale.

En 2017, M. Rankin a été nommé par le gouverneur général, sur l’avis du premier ministre, au nouveau Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement.

M. Rankin et sa conjointe Linda Hannah vivent à Victoria, en Colombie-Britannique, et ont deux fils, Benjamin et Mark.

Date de modification :